La semaine vivifiante

Aujourd’hui 18 mars est le jour du lancement de la Semaine des Mathématiques, édition 2013.

Pour ceux qui pensent (non sans raison) que toutes les semaines sont pleines de mathématiques, je rappellerai que la Semaine des Mathématiques est une initiative coordonnée par le Ministère de l’Éducation Nationale, avec des acteurs tels que Animath, Universcience et les IREM; elle a pour but de “montrer les mathématiques sous un jour nouveau, ludique, concret et dynamique”, en insistant sur le rôle de cette science dans notre quotidien, la variété des métiers où elle joue un rôle central, et l’histoire des mathématiques entremêlée avec l’histoire des civilisations humaines.

En pratique, cette semaine est l’occasion pour de nombreux lycéens de fréquenter des lieux de recherche et d’y rencontrer des scientifiques, en particulier des chercheurs. Cette manifestation a été créée en 2012; à cette occasion j’avais eu le plaisir de participer à la séance d’ouverture dans les lieux mythiques du Palais de la Découverte. Cette année l’ouverture se déroulera à l’Institut Henri Poincaré avec une Conférence de David Lannes destinée aux lycéens. Directeur de recherche au CNRS, professeur à l’École Normale Supérieure, David est l’un des tout meilleurs experts français de l’étude mathématique des vagues et sa conférence est une entrée en matière idéale pour cette semaine.

La thématique des vagues s’inscrit parfaitement dans le thème de la Semaine des Mathématiques, qui a repris le sujet international Mathématiques de la Planète Terre 2013. Cette année en effet, dans le monde entier, des instituts de recherche mathématique se sont accordés pour traiter, favoriser, développer des thématiques de recherche autour de l’interaction entre mathématique et sciences de la Terre: écologie, biologie, astronomie, géologie, météorologie, etc. L’Institut Poincaré fut le premier institut européen à rejoindre cette initiative, qui rassemble aujourd’hui plus d’une centaine d’instituts de recherche autour d’un label UNESCO : un mouvement destiné à rappeler aux scientifiques, aux étudiants, aux enseignants, mais aussi aux politiques et aux médias, que les mathématiques jouent un rôle non négligeable, voire important, dans la plupart des grands défis actuels liés à la gestion de notre planète.

La Semaine des Mathématiques sera riche en événements organisés par divers acteurs : rallye de calcul mental calcul@TICE, rallye des IREM, Olympiades nationales de mathématiques, ainsi que le Kangourou des mathématiques, dont la vitalité impressionne, puisque plus de 4000 établissements français présentent 300 000 écoliers et lycéens à ce concours ludique et décontracté. Le Kangourou a d’ailleurs fait des émules bien au-delà de nos frontières, puisque le jour de la compétition, 21 mars 2013, près de 6 millions de jeunes plancheront sur les mêmes questions!

Au-delà de l’inauguration, l’Institut Poincaré jouera un rôle particulièrement actif dans la semaine mathématique, puisque c’est aussi à cette occasion que paraît la réédition d’une collection d’ouvrages de vulgarisation, intitulée Le Monde est mathématique, dans laquelle nous avons pris part.

Cette collection, créée par des mathématiciens espagnols, a déjà été éditée plusieurs fois dans divers pays, mais la réédition française que nous avons coordonnée avec l’éditeur espagnol RBA, le journal Le Monde, et la revue électronique Images des Mathématiques, s’annonce comme la plus aboutie : d’abord parce qu’un effort particulier a été fait sur la présentation, ensuite parce que l’équipe d’Images des Mathématiques a soigneusement relu, corrigé et préfacé ces ouvrages, ajoutant le cas échéant des références bibliographiques. Pour décrire cette collection que j’ai accepté avec plaisir de présenter, voici un extrait de ma préface générale :

Internationale comme l’est toujours la mathématique, elle est née d’un projet collectif d’auteurs espagnols, avant d’être éditée et préfacée par l’équipe d’Images des Mathématiques, dans un projet coordonné par l’Institut Henri Poincaré. En 40 volumes, cette collection cherche à aborder tous les aspects de l’histoire des sciences mathématiques : théorie et application, aspects sociologiques et historiques, méthodes de travail et sens de l’esthétique. À travers ces ouvrages, on suivra les efforts et les progrès de l’humanité pour apprivoiser le hasard et l’imprévisible, comprendre les nombres entiers et non entiers, coder les symétries, décrire les interactions entre êtres vivants, appréhender les comportements entre êtres humains, prédire les trajectoires des planètes, décrire les formes courbes ou anguleuses, régulières ou irrégulières, qui nous entourent. On tentera de décrire des géométries qui généralisent celle d’Euclide et dépassent notre vision étriquée à trois dimensions. On verra les mathématiciens accompagner les développements de l’économie, de la cryptographie, de la chronométrie, de la cartographie, de l’informatique. On évoquera les célèbres problèmes résolus par les mathématiciens, comme le Grand Théorème de Fermat, et ceux qui nous font encore rêver ou enrager, comme l’insaisissable Hypothèse de Riemann.

Vous pourrez obtenir plus d’informations à ce sujet dans la rubrique Sciences du Monde.fr; il s’y trouvera aussi quelques “défis” — élémentaires, car tout le monde peut apprécier un exercice de mathématique. Une rubrique leur sera aussi consacrée dans Images des Mathématiques: on pourra y retrouver des extraits des ouvrages au fur et à mesure de leur parution. Enfin, à l’occasion du lancement, un cahier spécial sera consacré à cette collection dans le prochain supplément Sciences & Technologie du Monde.

Ce projet est le premier que l’IHP accomplit en partenariat avec Images des Mathématiques, mais ce n’est pas le dernier! Bien au contraire, nous avons décidé d’unir nos forces et de créer un partenariat étroit entre l’IHP, “Maison des Mathématiques”, et Images des Mathématiques, qui s’est affirmé depuis sa création comme la maison virtuelle des mathématiques: le site Internet de référence dans le domaine de la culture mathématique, où tous les articles sont écrits par des chercheurs pour le grand public. En particulier, trois nouvelles rubriques seront créées au sein d’Images des Mathématiques pour couvrir les événements grand public de l’IHP — événements récurrents comme le cycle Une question, un chercheur organisé par la SMF, ou le Mathematic Park destiné aux étudiants et aux enseignants; événements exceptionnels en liaison avec l’histoire des mathématiques, comme les journées Galois et Poincaré; projections cinématographiques comme Codebreaker, etc. Une autre rubrique sera destinée à expliquer, à l’intention de tous, les activités de recherche qui se tiennent au cours des trimestres thématiques de l’IHP.

Pour parachever cet ensemble d’actions, la Semaine des Mathématiques est aussi l’occasion d’une publication qui nous tient à coeur : la sortie d’un coffret regroupant les deux remarquables films pédagogiques de longue durée, tout public, réalisés par Aurélien Alvarez, Étienne Ghys et Jos Leys, Dimensions et Chaos. Avec de nombreux chapitres permettant à chacun d’approfondir à son rythme, des images de synthèse de qualité conçues spécialement pour l’occasion, une bande son attractive, un doublage et sous-titrage dans de nombreuses langues, ces films, distribués sous licence libre Creative Commons, ont constitué une petite révolution dans le film de vulgarisation mathématique.

Il y a de cela des années, à une époque où l’idée de devenir directeur de l’IHP ne m’effleurait même pas, les projets Dimensions, Chaos et Images des Mathématiques n’étaient que de vagues idées à l’état de graine dans le cerveau de mon voisin de bureau de l’ENS Lyon, Étienne Ghys. C’est assez émouvant de réaliser tout le chemin parcouru depuis cette époque, et de voir les projets se développer, se croiser et se recroiser, comme des êtres vivants prenant chair et sang.

Posted in category: Uncategorized

Highslide for Wordpress Plugin