Et le spectacle continue… (In Memoriam Philippe Chaffanjon)

Philippe Chaffanjon est décédé subitement le 24 avril dernier, à l’âge de 55 ans; les médias ont rendu hommage à son parcours extraordinaire d’homme de radio. Grand reporter pour RTL, il avait “couvert” certains des événements les plus retentissants des dernières décennies, depuis la chute du mur de Berlin jusqu’à la guerre en Tchétchénie. Meneur d’hommes, il avait occupé des postes de haute responsabilité à RTL, France Info et France Bleu. En 2012, il avait pris les rênes du réseau France Bleu; sous sa direction la radio avait battu ses records historiques d’audience.

Il se trouve que ma route avait croisé celle de Philippe durant la période où il était directeur de France Info; j’aimerais par ce billet lui rendre un hommage personnel et évoquer cette interaction chaleureuse qui a été si fructueuse dans mes “aventures” médiatiques.

C’est à l’occasion d’un enregistrement dans les studios de France Info que j’avais rencontré Philippe pour la première fois. Traînant avec une apparente nonchalance, regard rêveur et interrogateur, l’air ouvert et timide à la fois, il était venu converser en toute simplicité; il avait pour les sciences l’enthousiasme d’un enfant. Après l’un de nos échanges il m’avait transmis par courrier électronique une autobiographie de l’astrophysicien Évry Schatzman, pour qui il avait une grande admiration. Le courant était vite passé, et fin 2011 Philippe m’avait proposé de tenir une chronique sur le rôle des mathématiques dans notre vie. “La formule Villani”, Noël 2011, c’était son idée ! Philippe passait en revue tous les épisodes et discutait avec moi des sujets possibles. L’expérience a si bien réussi que nous remettions cela à l’été 2012 à l’occasion d’un Hommage à Henri Poincaré, en sept épisodes, enregistré avec Marie-Odile Monchicourt.

Beau métier que celui de directeur de radio quand il permet de faire éclore de telles formules inattendues. Il m’est arrivé plus d’une fois de croiser dans la rue un inconnu me félicitant pour mes chroniques; nous pouvions dire merci à France Info et à son directeur entreprenant.

Avec son regard doux, son sourire et ses paroles aimables, ses gestes posés démentis par ses paroles pressées, Philippe mettait tout de suite son interlocuteur en confiance; il était aussi débordant d’énergie, curieux de tout, et prompt à saisir les occasions. Ma dernière rencontre avec lui l’illustrait à merveille. Avec quelques autres, nous participions tous deux à une visite privée de l’Observatoire de Paris, organisée par son épouse Isabelle. Le matin même, invité à la cérémonie d’investiture du Président Hollande, j’avais eu un bref échange avec ce dernier, sous le regard inquisiteur des télévisions. Quand je suis arrivé à la visite guidée, les yeux de Philippe ont pétillé et il a passé quelques coups de téléphone tout en contemplant l’admirable collection de l’Observatoire : peu après, un reporter de France Info venait m’interviewer sur place au sujet des enjeux du nouveau mandat présidentiel dans le domaine de l’enseignement supérieur; quelques heures plus tard, l’interview passait sur les ondes. Beau réflexe, Philippe ! Vous me laissez un souvenir impérissable de ce que le journalisme peut faire de mieux, et un vide au coeur.

Posted in category: Uncategorized

Highslide for Wordpress Plugin