Ça Va Pas Changer Le Monde…

Ce Blog a pris des vacances anticipées au printemps dernier, à l’approche d’un été particulièrement chargé en actions et en émotions. Le temps de la rentrée est maintenant arrivé.

Cette rentrée pour moi est particulière, elle a lieu à Berkeley, au Mathematical Sciences Research Institute (MSRI), où je profite d’un semestre thématique sur le Transport Optimal; c’est un de mes sujets de prédilection, sur lequel j’ai écrit deux ouvrages spécialisés: Topics in Optimal Transportation (2003) et Optimal Transport, Old and New (2009). Le MSRI est un endroit suffisamment remarquable pour mériter un Post dédié, cela viendra et je n’en dis donc pas plus pour le moment ! En mon absence, les rênes de l’Institut Henri Poincaré seront tenues par Jean-Philippe Uzan, nouveau directeur adjoint.

Cette rentrée est aussi l’occasion de transmettre le témoin pour mon activité de chroniqueur occasionnel dans les pages du Monde Sciences & Techniques. En effet, après deux années de cet exercice, je me suis résolu à passer la main; d’une part parce qu’il est sain de renouveler les chroniqueurs, d’autre part parce que je ressentais le besoin de dégager du temps pour d’autres projets, dans la sphère scientifique et en dehors.

C’est un grand plaisir de remercier l’équipe du Monde Sciences & Techniques (Hervé Morin, David Larousserie…) pour le remarquable travail qu’elle a accompli. Au vu de la conjoncture dont souffre actuellement la presse écrite, c’était une gageure de lancer ce nouveau supplément au Monde; c’était aussi une démarche audacieuse de leur part de prêter chaque semaine leurs colonnes à un scientifique invité. J’ai eu l’honneur d’inaugurer la rubrique avec mon texte sur les travaux de Jacques Laskar, Le papillon cosmique; quatorze autres textes ont suivi sur des sujets divers, le dernier se concluant d’ailleurs par une évocation de la fondation du MSRI…

C’est un plaisir encore plus grand de remercier ceux qui m’ont aidé à rédiger ces rubriques : je pense en particulier à Jacques Laskar, Étienne Ghys, Rama Cont, Benjamin Werner, Gérard Berry, Xavier Leroy, Jean-Christophe Bonnard, Riadh Zorgati, Jean-Michel Poggi, Georges Gonthier, Alexi Hoeft, Tony DeRose, David Ruelle, Ivar Ekeland. Une liste éclectique de conseillers improvisés, âgés de 25 à 77 ans, employés dans des institutions très diverses; ils ont su réagir rapidement quand je les ai sollicités, parfois à très brève échéance, pour trouver le temps de longues discussions, riches de contenu, qui m’éclaircissaient l’esprit sur tel ou tel sujet.

C’était parfois un exercice périlleux de rédiger ces “Cartes Blanches” au dernier moment ou presque, afin de pouvoir rebondir sur l’actualité. Les services techniques du Monde ont su faire preuve de réactivité quand le besoin s’en est fait sentir. Je me suis efforcé de garder une ligne stylistique à peu près homogène, refusant d’ailleurs systématiquement les titres qui m’étaient proposés, à l’exception de Les statistiques ne sont pas toujours des mensonges, que m’a soufflé Hervé Morin.

On ne peut pas faire mouche à tous les coups, et ces textes ont eu des fortunes diverses. Au vu des retours, le plus populaire de la série est certainement celui qui traite de l’usage des modèles de mécanique des fluides dans l’industrie cinématographique — un thème que j’avais décidé d’aborder à l’occasion de ma participation au Joint Mathematical Meeting de San Diego, quelques jours seulement avant la date où le texte était dû. Décortiquer les ingrédients qui sous-tendent ce succès est instructif… A contrario, la moins appréciée de ces chroniques a probablement été celle qui concerne la finance mathématique et les Cygnes Noirs; on peut attribuer cela en partie à ce que cette chronique tente de traiter plusieurs sujets à la fois, en partie à une confusion dans la mise en paragraphes, au moment de l’édition, qui a obscurci le sens de la chronique (j’ai rétabli la mise en paragraphe originelle dans la version présentée sur cette page Web).

En tout et pour tout, seulement 15 textes de 3000 signes environ; et pourtant quelle importance ils ont eue pour moi ! Je ne compte pas les gens rencontrés ici et là — dans les avions, dans les gares, dans la rue — qui me disaient combien ils appréciaient leur lecture; c’était toujours aussi revigorant. Merci à eux et aux autres lecteurs bienveillants.

Pour prendre ma suite, aucun mathématicien n’était mieux qualifié qu’Étienne Ghys, fondateur d’Images des Mathématiques et figure historique (mais toujours plus active que jamais !) de la communication mathématique en France et ailleurs. Sa première rubrique sort aujourd’hui même… Les thèmes mathématiques continueront donc à être à l’honneur dans les cartes blanches du Monde Sciences & Techniques. Au fond, mon départ, comme l’écrivait mon ami Claude Lemesle, “ça va pas changer Le Monde”… 🙂

Posted in category: Uncategorized

Highslide for Wordpress Plugin