Merci !

Votre inscription est prise en compte.

fdg

Cédric Villani à Paris, une campagne calculée

Le mathématicien passe 24 heures dans les rues de Paris ce vendredi. Il a vite digéré les codes de la politique.

12/02/2019 | villani

2020 Paris

En politique, aussi, Cédric Villani sait compter. Alors que les macronistes de Paris doivent présenter le 28 janvier au Trianon leur "diagnostic" pour la capitale, après des mois de consultation "Paris & Moi", le médaillé Fields a prévu d'occuper le terrain trois jours plus tôt avec un nouveau marathon de 24 heures dans les rues de la ville. De l'aube à l'aube, entre une rencontre avec les personnels et usagers de la gare Montparnasse et un échange avec les professionnels de la nuit à Pigalle, le candidat aura rendu visite à une start-up, aux apprentis d'Auteuil, à l'Union sociale pour l'habitat et à un kiosquier.  

 

 


credit

 

Aventure personnelle ou discipline collective

Ou comment, l'air de rien, voler la vedette aux copains. Depuis sa déclaration de candidature à l'investiture LREM à la mairie de Paris, le 20 octobre dernier, le mathématicien navigue entre aventure personnelle et respect de la discipline collective. Avant de se déclarer dans le Journal du Dimanche, il prend soin d'avertir Margaux Pech et le député Pacôme Rupin, les animateurs du projet "Paris & Moi". Le 29 novembre, il dîne avec des référents parisiens de la République en Marche et leur assure qu'il mettra au pot commun tout le travail de réflexion mené par ses soutiens. "Ce n'est pas dans mes habitudes de jouer perso", martèle-t-il.  

CHAMBRES FORTES >> Jean-Baptiste Daoulas vous dévoile les coulisses du parlement dans sa newsletter hebdomadaire. Inscrivez-vous gratuitement ici. 

Pour s'imposer, le député de l'Essonne n'a pourtant pas le choix. La République en Marche n'a pas prévu de primaires ouvertes pour départager ses candidats plus ou moins officiels, Hugues Renson, Anne Lebreton, Julien Bargeton, Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi. C'est une commission nationale d'investiture qui doit désigner les candidats dans les villes de plus de 9000 habitants. Difficile d'imaginer que le président de la République ne se charge pas en personne du choix dans la capitale. C'est donc lui qu'il faut convaincre que le mathématicien est la meilleure option. Depuis que Cédric Villani l'a informé de sa candidature, les deux hommes n'ont échangé qu'à une seule reprise. Le député a félicité le président pour sa "prestation ébouriffante" devant les maires de Normandie. "Un petit message amical, sans parler de Paris", précise-t-il. 

Ses textos avec Macron

"En politique, on ne donne pas. On prend", commente un ami de Cédric Villani.Donner l'impression de s'imposer à Emmanuel Macron peut devenir un argument de campagne dans une ville volontiers frondeuse. "L'Histoire récente n'est pas très favorable aux candidats du pouvoir", rappelle Gaspard Gantzer faisant référence aux échecs de Philippe Séguin ou de Jack Lang. Fondateur du mouvement Parisiennes, Parisiens, et lui-même candidat quasi déclaré, l'ancien conseiller en communication de François Hollande a accepté, à l'automne, de dîner avec Cédric Villani - "à sa demande" - dans un restaurant du 14e arrondissement à l'automne. Ils se sont mutuellement souhaité bonne route.  

Cédric Villani a un récit déjà bien rodé quand on lui demande d'où vient son ambition pour la mairie de Paris. Il dégaine son téléphone portable pour retrouver un texto de février 2018 dans lequel un de ses collègues députés l'informe qu'un journaliste lui a suggéré son nom pour succéder à Anne Hidalgo. "Bien sûr, j'ai botté en touche", lui écrit son ami. "Tu as raison de botter en touche", répond Villani. C'est ainsi que l'idée aurait commencé à germer. 

Cédric Villani, est un adepte des transports en commun pour aller de sa circonscription de l'Essonne à Paris.

Cédric Villani, est un adepte des transports en commun pour aller de sa circonscription de l'Essonne à Paris.

PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

"Tout le monde le prend pour un gentil mathématicien, puis beaucoup sont surpris par ce qu'il est capable de dire et de faire", s'amusait l'automne dernier Amélie de Montchalin, elle aussi députée de l'Essonne. Rétrospectivement, la trajectoire de Cédric Villani semble façonnée depuis un an pour la prise de Paris. A l'Assemblée, il se rapproche de Matthieu Orphelin, en pointe sur la protection de l'environnement. Le sujet est porteur dans la capitale. Dans le duel avorté entre Pierre Person et Stanislas Guerini pour prendre la tête de la République en Marche, en novembre 2018, Villani soutient plus volontiers le premier que le second, ami proche de Benjamin Griveaux. 

Trop compatible avec le PS ?

Le mathématicien soigne sa gauche, quand le porte-parole du gouvernement prône le dépassement des étiquettes et n'hésite pas à faire des appels du pied à de jeunes élus de droite, comme le conseiller de Paris Pierre Liscia. "Il y a un bloc Hidalgo-LREM qui pèse aux alentours de 40 à 45 %, analyse un proche du mathématicien. Il y avait une porosité au moment de l'élection d'Emmanuel Macron. Il faut la recréer, et Cédric peut l'incarner." 

L'entourage de Benjamin Griveaux accuse Cédric Villani d'être instrumentalisé par son ami Jean-Louis Missika. C'est l'actuel adjoint à l'urbanisme qui a proposé à Anne Hidalgo de bombarder le mathématicien à la tête de son comité de soutien en 2014. Aujourd'hui, les concurrents de Villani soupçonnent Missika de vouloir faire de lui le supplétif d'Anne Hidalgo en 2022. La République en Marche, affaiblie, deviendrait une force d'appoint pour la socialiste, à la place des orageux écologistes et communistes. Cédric Villani réfute. Il explique que Philippe Grangeon, à l'époque délégué général par intérim de LREM, l'a mis en garde à la fin du mois d'octobre 2018 sur les risques de mélange des genres. "C'est fini, Jean-Louis, on ne parle plus de Paris", a-t-il prévenu son ami, dont il a dévoré par ailleurs le dernier ouvrage sur les robots.  

Un livre à paraître en février

La réflexion nourrit l'ambition, à moins que ce ne soit l'inverse. A la fin du mois de février, Cédric Villani publie un livre politique. Dans Immersion, de la science à la politique (Flammarion), Cédric Villani revient sur sa campagne législative et son expérience de député. Apôtre du libéralisme égalitaire, nourri par la pensée d'Amartya Sen et de John Rawls, il proposera sa vision du macronisme... avant de lancer une vibrante déclaration d'amour à Paris dans les dernières pages.  

Pour conquérir la capitale, le médaillé Fields mondialement connu adopte une posture qui fait toujours son effet chez une célébrité : l'humilité. Il a rempli en ligne le questionnaire "Paris & Moi", comme des milliers de Parisiens anonymes, tout comme il a pris soin de faire connaissance avec chacun des référents parisiens de LREM. "Vous avez une sommité en face de vous", reconnaît l'un d'eux, impressionné. 

Cédric Villani sollicite l'expérience de ses collègues. Il a invité la députée de Paris Anne-Christine Lang à prendre un café à la buvette de l'Assemblée pour évoquer la petite enfance et les questions éducatives, ses thèmes de prédilection. En retour, l'élue du 13e arrondissement l'a convié à visiter une crèche le 30 novembre 2018. "Il était en position d'écoute, loue-t-elle. C'est tellement plus agréable que d'avoir quelqu'un qui a lu trois notes et croit savoir tout sur tout". Ancien patron de bars, l'élu du Calvados Christophe Blanchet a été mis à contribution pour nourrir la réflexion de Cédric Villani sur la nuit.  

Villani étoffe son réseau

Le candidat cherche aussi l'onction de personnalités influentes, en Macronie ou à Paris. "Il voulait savoir ce que je pense de sa candidature, témoigne le conseiller en communication Robert Zarader. Je ne le connaissais pas, on avait dû se croiser sur un plateau de télévision. Je lui ai dit que je la trouvais pertinente et qu'il apportait une visibilité internationale." Le charme n'opère pas avec tout le monde. Proche de Benjamin Griveaux, la députée Olivia Grégoire s'est étonnée que Villani rencontre les référents parisiens de LREM sans avoir pris le temps de voir tous les parlementaires de la capitale.  

Au printemps 2017, il a suffi à Cédric Villani de quelques conversations avec Jean-Louis Missika pour se familiariser avec les bases d'une campagne électorale : mobiliser les catégories d'électeurs susceptibles de voter pour soi, dans quel type d'immeuble aller faire du porte-à-porte en fonction de l'analyse des bureaux de vote... "Sa courbe d'apprentissage est assez élevée", sourit l'adjoint d'Anne Hidalgo. 

LIRE NOTRE DOSSIER COMPLET

Cédric Villani, le mathématicien devenu homme politique

Au Palais-Bourbon, ses collègues s'amusent de sa nouvelle allure de candidat, lui qu'ils croisaient parfois à l'été 2017 avec un simple sac plastique pour trimbaler ses affaires personnelles, le cheveu pas toujours net. Un an et demi plus tard, les incontournables lavallières, costumes trois-pièces et broches-araignée sont coiffées d'un carré brun toujours impeccable. Et le sac plastique a été remisé. "Tu es beau !", le taquine cet hiver un élu macroniste dans les couloirs de l'Assemblée. Le médaillé Fields ne regarde plus ses pieds, il a appris à sourire et à plonger son regard dans celui de ses interlocuteurs. Comme un pro.