News

Posts

  • A little innocence (always seems to go) (François Courtès) (25/9/2016) - Tous ceux qui ont fréquenté l’École normale supérieure à la fin des années 80 ou dans les années 90 connaissaient François Courtès, plus célèbre sous le nom de TMOY (prononcer Tee-Moï), un acronyme signifiant The Master Of Yarn, et qui fleurait bon son geek. Fantôme officiel de la K-Fête, le lieu festif des jeunes normaliens, TMOY hantait l’ENS au point d’en être devenu une figure emblématique. Toujours souriant, il parlait si vite, en mangeant ses mots, qu’on pouvait croire qu’il avait un langage propre, dépourvu de voyelles. Il ne manquait jamais une Assemblée Générale du COF, le remuant Comité d’Organisation des Fêtes, qui tenait lieu de Bureau des Élèves. Et d’ailleurs, quand j’ai moi-même été élu président de cette auguste institution, c’est lui qui le premier est venu me chercher • Read more →
  • Le coeur a sa mémoire (Prix Maurice Audin 2016) (13/2/2016) - Le discours que j’ai prononcé lors de la cérémonie de remise du Prix Maurice Audin 2016, à l’occasion de l’ouverture du Colloque RAMA10 à Ouargla Ouargla, le 7 février 2016 Monsieur le Wali de Ouargla, Chers confrères, chers amis, chers collègues, d’Algérie, de France et d’ailleurs, C’est avec émotion que j’ouvre cette séance de remise du Prix Maurice Audin, en présence de Pierre Audin, représentant de la famille Audin, venu ici avec son épouse, Et des époux Rappaport, avocats de la famille Audin. Je salue aussi Abdelkader Bouyakoub, professeur à l’Université d’Oran, et Fatiha Alabau, présidente de la Société de Mathématique Appliquée et Industrielle, qui à mes côtés représentent le jury du Prix Audin. Pour la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur, je salue Tahar Sahraoui et Hacène Belbachir, qui fut • Read more →
  • La langue de chez nous (11/2/2016) - Pour ce nouveau billet je vous propose d’aller ensemble sur le site Images des Mathématiques où il a été mis en ligne le 10 février 2016 avec l’en-tête suivant: Quelle(s) langue(s) les mathématiciens doivent-ils utiliser pour communiquer entre eux ? Un débat fort ancien et davantage dominé par des questions politiques que par des choix rationnels.
  • Once Upon a Night (Endless Forms Most Beautiful) (9/2/2016) - Ce billet a été publié pour la première fois sous la forme d’une recension de concert sur Le Blog de musique de Michel Valentin, journaliste au Parisien. Lundi 18 janvier 2016. Nous sommes sur Sentosa, petite île bordant Singapour, connue pour son gigantesque casino, ses hôtels de luxe et ses parcs d’attraction. Mais ce soir, ce ne sont ni les studios Universal, ni le grand aquarium océanique Underwater World qui attirent la foule: le groupe finlandais Nightwish est en ville, et le concert affiche complet depuis longtemps. Je ne passe que deux nuits à Singapour, où je suis venu participer à un “colloque de Prix Nobel”, le Global Young Scientists Summit, qui regroupe des scientifiques décorés et de jeunes étudiants venus d’un peu partout. Mais sur ces deux nuits, il • Read more →
  • Brève rencontre (In Memoriam John Nash) (26/12/2015) - J’ai eu plusieurs occasions d’évoquer mon admiration pour John Nash, par exemple dans Théorème vivant; et il apparaît dans la “galerie de héros” que j’ai mise en place avec la première version de cette page Web, en 2003. Nash fait partie des mathématiciens qui m’ont profondément inspiré, et après son décès, je me devais bien évidemment de consacrer un billet à lui rendre hommage. Le texte qui suit est une version expurgée d’un texte plus complet publié dans le Numéro 108 de Matapli, la Gazette de la Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles. Un jour de mai 2015, à l’Université d’Oslo, je pris la parole devant un amphithéâtre plein, pour donner le coup d’envoi d’une séance très spéciale. Le public retint son souffle quand le premier orateur, John Forbes Nash, • Read more →
  • Contes des arpenteurs de Lune après la guerre (11/10/2015) - La semaine dernière je retrouvais le dessinateur Edmond Baudoin pour une séance commune de débat et dédicaces, à l’occasion de la sortie du film documentaire qui lui est consacré, EDMOND, un portrait de Baudoin. C’était pour moi l’occasion de revenir sur ma collaboration avec Baudoin, entamée au printemps 2013 : dix-huit mois d’échanges presque quotidiens, et l’une de mes plus belles aventures de ces dernières années, aboutissant à une bande dessinée très particulière, Les Rêveurs lunaires. Ma rencontre avec Edmond a été l’un de ces événements merveilleux que le sort semble vous réserver tout exprès; je l’ai décrite dans un petit texte destiné à illustrer une exposition consacrée au travail d’Edmond. Beaucoup de critiques sont parues sur l’ouvrage; je renvoie par exemple le lecteur à celle de du9, celle de • Read more →
  • Plant your math and let it grow (7/7/2015) - A few days ago I was lecturing in Tohoku University for the Takagi lectures and for that occasion I wrote a survey of the synthetic theory of Ricci curvature, a subject which has blossomed over the past years. What does synthetic mean? You know, we learn in school that there are various ways to do elementary geometry in the plane. It can be done with equations and Cartesian coordinates (lines are described by equations of the form ax + by + c =0 ; circles by equations like a(x^2 + y^2) + bx + cy + d = 0; etc.). But it can also be done in the style of the ancient Greeks, using axioms and properties involving triangles, lines… never writing down any equation. The first approach is analytic • Read more →
  • Une lettre oubliée (1/7/2015) - La fin du mois de juin — le moment de faire le bilan de l’année. Tout ce que l’on a fait et tout ce qui reste à faire. Les projets qui ont abouti et ceux qui sont en suspens, les problèmes que l’on a exterminés et ceux qui se sont échappés en ricanant, les centaines d’emails à envoyer, les textes que l’on a promis, les réunions urgentes à caser avec l’énergie du désespoir avant que survienne la pause estivale. Et les courriers en retard ! Pendant longtemps j’ai mis un point d’honneur à répondre à tous mes courriers, que ce soit papier ou électrons. Mais je me suis résolu à couper mon vin : répondre à toutes les lettres est simplement trop fastidieux. Et le classement est un cauchemar, que • Read more →
  • Y’a quequ’chose qui cloche là-d’dans… (In Memoriam Gérard Lasseur) (15/3/2015) - Gérard Lasseur est décédé fin février à l’âge de 60 ans, pour la plus grande tristesse de ceux qui avaient connu cet ingénieur système mythique du Laboratoire de mathématique de l’École normale supérieure de Lyon. À travers lui, je saisis l’occasion de rendre hommage sur ce Blog aux ingénieurs et autres personnels qui oeuvrent discrètement, dans les laboratoires, au service de la recherche et des chercheurs. En m’accueillant à l’ENS Lyon, il y a 15 ans de cela, mon collègue Emmanuel Grenier m’avait prévenu : l’ingénieur système est très bon et il a un syle très personnel. De fait. Hirsute et mal rasé, arborant larges bretelles et gros pendentif, fort consommateur de cigares, arrivant au bureau avec son chapeau informe, arpentant les couloirs avec les épaules voûtées et la bobine • Read more →
  • Une formation qui va, qui vient, qui vole (14/1/2015) - Hier c’était la séance introductive de mon cours sur les équations d’évolution. Voilà près de 20 ans que je donne des cours sur des sujets variés, mais celui-ci a une saveur toute particulière : pour la première fois je m’essaye en effet à la formule du MOOC (Massive Open Online Course, selon le populaire acronyme anglais), aussi appelé FLOT (Formation en Ligne Ouverte à Tous, selon le joli acronyme français que je recommande volontiers). Les FLOTs, tout le monde en parle depuis les premières expériences réalisées par Sebastian Thrun à Stanford il y a quelques années. Le succès incroyable de son cours d’intelligence artificielle, qui attira environ 160 000 étudiants, amena son auteur à prédire, un peu hâtivement, l’avènement à brève échéance d’une époque où tous les cours seraient dispensés • Read more →

Highslide for Wordpress Plugin